En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Bridget Jones 3 : Helen Fielding explique sa décision de tuer Mark Darcy

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 04/10/2013 à 15h14 , modifié le 04/10/2013 à 15h14 0 commentaire

Après le tollé provoqué par l'annonce de la mort du personnage de Mark Darcy dans le troisième tome, l'auteur de "Bridget Jones" a expliqué ce qui l'a motivé à se débarasser du personnage.

La nouvelle a provoqué la colère des fans de la célèbre célibattante, Bridget Jones. L'auteur des romans, Helen Fielding, a annoncé ce week-end que Mark Darcy, le mari de Bridget, trouverait la mort dans le troisième et dernier tome. A 51 ans, Bridget, désormais veuve avec deux enfants, tentera de retrouver l'amour grâce à Internet auprès d'un homme plus jeune qu'elle.
 
Beaucoup de lecteurs n'ont pas compris cette décision et Helen Fielding s'explique aujourd'hui. La raison de ce décès semble se trouver dans le passé de l'auteur : son père a en effet été tué dans un accident de voiture quand elle avait 24 ans. Cette perte lui a soudain fait réaliser que la vie n'avait pas toujours une fin heureuse. "C'était horrible et choquant et cela m'a fait prendre conscience que la vie était compliquée et précaire", a-t-elle confié à Vogue UK.
 
L'auteur, 55 ans, a aussi expliqué la manière dont elle écrit : "C'est comme les touches d'un piano, vous voyez ? Il y a des touches blanches et noires. Et il y a un élément tragicomique dans mon écriture. Le happy-end est là où vous choisissez de terminer un livre. La vie, avec tous ses méandres, va au-delà de ça".
 
Malgré les difficultés traversées par Bridget dans ce troisième roman, baptisé Mad about the boy, tout n'est pas lugubre : l'héroïne "arrive toujours à trouver la lumière dans la vie", selon l'auteur. "Les femmes de mon âge ont toujours des rencards, une vie sexuelle et présentent bien. Personne n'a une vie parfaite et aujourd'hui, plus que jamais, je pense que les femmes subissent une énorme pression pour être quelque chose, accomplir quelque chose, ressembler à quelque chose".
 
La trilogie Bridget Jones, avec son héroïne décomplexée et loin des modèles de magazines, aura certainement contribué à alléger cette pression sociale.
 
Le troisième tome de Bridget Jones, Mad about the boy, sortira jeudi 10 octobre.  
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience