En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Bref - Les Etoiles de la critique télé

Article par , le 14/11/2011 à 12h32 , modifié le 14/11/2011 à 12h53 0 commentaire

Nouveau programme court de Canal +, Bref s'est imposé en à peine 2 minutes comme le phénomène médiatique de la rentrée télé. Décryptage d'un succès éclair.

PANEL DE JOURNALISTES
Eric Pavon, Télé Poche
Frédérick Rapilly, Télé 7 Jours
Maxime Guény, Média +
Benjamin Dargent, Closer

Bref BAREME
♥♥♥♥♥ : top / ♥♥♥♥ : excellent / ♥♥♥ : très bien / ♥♥ : bien / ♥ : pas mal / Χ : à éviter

LE PROGRAMME DE LA SEMAINE : Bref - Canal+ 20h30 du lundi au vendredi

 

Avec 1 373 168 inscrits sur sa page Facebook, Bref fait figure de phénomène. Si depuis le succès d'Un gars une fille ou celui plus récent de Scènes de ménages, le succès des programmes courts n'étonne plus personne, celui fulgurant de Bref interroge les chaînes qui aimeraient bien dupliquer la recette...

Les Etoiles Bref

L'AVIS DE NOS CRITIQUES
Benjamin Dargent, Closer pages TV Culture
Seule vraie nouveauté intéressante du Grand Journal cru 2011-2012, Bref est aux miniséries ce que You tube est aux jeunes vidéastes amateurs: une petite révolution. Courte - chaque épisode fait 100 secondes -, bien écrite -le style est percutant - et diablement bien montée - les plans séquences s'enchaînent à une vitesse folle-, cette série narre la vie ordinaire d'un trentenaire ordinaire. Pourtant, et malgré un rythme de trois épisodes par semaine, on note déjà un léger essoufflement dans la qualité des opus les plus récents. Les deux derniers en date (J'ai fait un rêve et J'ai fait un dépistage) sont même carrément moins drôles que ceux du début. Bref, espérons que cette baisse de régime ne soit que passagère.

Eric Pavon, rédacteur en chef Télé Poche
Bref, c'était lundi et Elodie me demande un article sur "bref". Moi, par courriel. "Tu veux bien "Bref ", la pastille de 90 secondes de Canal où le comédien conclut, par exemple, par "bref, j'ai un plan cul régulier". Elle : "C'est quoi cette proposition malhonnête". Moi : "Non, c'était juste pour te donner un exemple". Elle : "Ouf. C'est pas parce que mon site s'appelle Plurielles.fr qu'il faut s'imaginer qu'on propose des plans à plusieurs. Moi : "Franchement, Elodie, t'es trop drôle, tu devrais faire la météo sur Canal". Elle : "Bon, et à part ça, il vient ton article". Moi : "voilà, je vais faire bref. Je ne rate pas un épisode, je suis fan mais pas encore déclaré sur leur Facebook, je trouve l'idée de ce trentenaire célibataire, dégarni, chômeur et glandeur formidable, le comédien Kyan Khalandi excellent. Bref, j'adore !

Maxime Guény, Média +
"Bref", mais efficace ! C'est la bonne surprise de la rentrée sur Canal+. La série repose sur un montage hyper dynamique qui lui donne un aspect vivant, entreprenant et terriblement jubilatoire. La fiction est devenue en quelques semaines, le rendez-vous du "Grand Journal". Le public s'est rapidement identifié aux mésaventures quotidiennes du narrateur. La série créée par Kyan Khojandi s'appuie sur un concept original, une écriture ciselée et une narration singulière, qui réunit d'ores et déjà des milliers de fans sur les réseaux-sociaux.

Frédérick Rapilly, rédacteur en chef Télé 7 Jours
Un mini-programme qui fait le maxi maximum ! Grâce à ces 2 mn de délires aussi toniques que surréalistes, Le Grand Journal qui accueille Khyan Khojandi et sa bande s'offre une p'tite cure de jouvence bienvenu. Si les auteurs revendiquent l'humour décalé de l'excellente série américaine "Larry et son nombril", on n'est pas si loin finalement de l'esprit "loser" des premiers épisodes de Kameloot. J'ai hâte de voir comment "Bref" va se renouveler maintenant que le format ultra-speed de la série a fait école."

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience