En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Bradley Cooper, sans bigoudis mais terriblement sexy sur tapis rouge

Article par , le 06/02/2014 à 09h41 , modifié le 06/02/2014 à 10h39 0 commentaire

Le séduisant Bradley Cooper se trouve, ce jeudi, en Russie, pour la première du film "American Bluff", sorti en salles le 5 février 2014. Sur le tapis rouge, l'acteur s'est présenté dans un costume gris très classe. So sexy !

Bradley Cooper voyage aux quatre coins du globe, pour assurer la promotion du film "American Bluff". Il joue, dans cette production signée David O. Russell, le personnage de Richie DiMaso, un agent du FBI. On retrouve également, au casting, la belle Jennifer Lawrence, la troublante Amy Adams ou encore l'incroyable Christian Bale. Tous se retrouvent propulsés dans les années 70, avec pattes d'éléphant et choucroute sur la tête. Le beau Bradley n'y échappe pas et s'affiche sur grand écran avec des cheveux bouclés. L'acteur avait d'ailleurs confié au Figaro TV être à l'initiative de cette coiffure : "C'était mon idée. J'ai regardé plein de vidéos d'une personne qui était du FBI à cette époque. J'ai alors parlé de cette coupe de cheveux bouclés à David O'Russel (le réalisateur du film NDLR.) et il m'a dit 'oui !'. Bradley s'est donc vu contraint d'adopter un nouveau rituel : 'j'ai dû passer trois heures chaque matin pour avoir ces cheveux bouclés'". Un peu comme nous, en somme.

L'acteur a abandonné, dès le tournage terminé, cette routine quotidienne et cette coiffure, qui lui rappelait, selon ses dires, celle de son aïeule. "J'ai arrêté depuis. Je ressemblais trop à ma grand-mère" a -t-il en effet confié au journal Metro News. C'est donc au naturel, ses cheveux peignés comme à l'accoutumé, qu'il s'est présenté sur tapis rouge, ce jeudi, pour la première russe d'American Bluff. Affublé d'un costume gris impeccable, l'acteur était, comme toujours, incroyablement beau. De quoi nous faire craquer... Dis, Bradley, tu ne voudrais pas venir nous aider, chaque matin, à poser nos bigoudis... ?
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience