En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Beyoncé et Mariah Carey : elles se lavent du péché Khadafi

Article par , le 04/03/2011 à 09h44 , modifié le 04/03/2011 à 10h50 0 commentaire

Alors que l'enquête pour crime contre l'humanité s'ouvre à l'encontre de Mouamar Khadafi, les stars "arrosées" par sa famille tentent de prendre leur distance et plaident la naïveté.

Elles plaident la naïveté, le malentendu et veulent faire don de fortunes.

Les révélations concernant les sommes touchées par diverses pop-stars via la famille du colonel Khadafi sont des plus embarrassantes.

 

Alors que Nelly Furtado annonçait lundi sur son Twitter qu'elle ferait don du million de dollars touché pour 45 minutes de concerts en Italie en 2007, c'est au tour de Mariah Carey et Beyoncé de faire leur déclaration d'excuse. L'une comme l'autre ont bien perçu des sommes astronomiques pour de courtes performances lors de fêtes financées par la famille du Colonel Libyen, notamment son fils, Muatassim. "Quand on a su que le troisième client du concert était lié à la famille de Khadafi, décision a été prise de faire don de ce cachet à une bonne cause" a déjà annoncé Beyoncé sur son site internet. Elle aurait donc vite transféré l'argent aux victimes du tremblement de terre haïtien.

 

Mariah Carey est aussi particulièrement gênée et se répend sur son inconscience pour éloigner les soupçons de cupidité. Elle confirme avoir participé à des soirées "arrosées par le fils du dictateur vicieux et dingue" Khadafi. En revanche, elle n'a pas mentionné les sommes touchées ni de reversement. Pour se laver de ses péchés, la star prévoit de sortir une nouvelle chanson "Save the day" et de faire don des recettes à une "association pour les droits de l'homme" de son choix.

 

 La chanteuse semble tomber des nues, découvrir que la Libye est une dictature, découvrir qui finançait ses apparitions aux diverses fêtes... "A l'époque, la Libye ne passait pas aux infos... A présent, c'est devenu un problème majeur, c'est ridicule", s'excuse t-elle maladroitement en allusion à l'ampleur de l'attention médiatique, proportionnelle à la gravité des évènements en Libye. "J'étais naïve et inconsciente de qui avait commandé le show, poursuit-elle. Je me sens horrible et très gênée d'avoir participé à cette pagaille. Je pense à l'avenir, c'est une leçon pour tous les artistes. Nous devons être plus conscients et faire attention aux personnes pour qui nous donnons des représentations". Comme quoi, les évènements en Libye auront eut une utilité inattendue dans le monde des pop-stars !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience