En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Bérénice Béjo voit la vie en bleu

Article par D.Z. , le 18/05/2013 à 14h53 , modifié le 18/05/2013 à 14h59 0 commentaire

L'actrice a polarisé l'attention sur le tapis rouge de Cannes hier. Dans une toilette aérienne et bleue, elle est venue défendre son rôle dans Le Passé, un film salué par la critique.

Bleu. C'est la couleur qui a rythmé la journée de Bérénice Béjo à Cannes. Etait-ce un hommage à la Méditerranée ou une simple tendance fashion ? Qu'importe l'actrice a choisi de se présenter avec cette nuance seyante lors de la 3e journée du 66e Festival de Cannes. Du photocall, vêtue d'une tenue bleue et noir, Louis Vuitton et coiffée d'une tresse romantique, à la montée des marches en robe blanche vaporeuse Alexis Mabille et un blazer indigo, elle a fait sensation. Celle qui officiait comme maîtresse de cérémonie l’an dernier, (cette année Audrey Tautoului a succédé) a défendu hier le film Le Passé. Ce long-métrage réalisé par l’iranien multiprimé Asghar Farhadi compte également à son casting le comédien Tahar Rahim.

 

Hier, le film a été présenté à la presse et au jury. Soit un événement de taille tant pour Bérénice Béjo,lauréate du César de la meilleur actrice en 2012 pour The Artist, que pour Asghar Farhadi auréolé d’un oscar, d'un Golden Globe, d'un César ou encore d’un Ours de Berlin pour son chef-d’œuvre Une séparation.

 

Pour marquer cette 66e édition du cinéma sur la croisette, Bérénice Béjoa déployé son naturel rafraîchissant servi par une tenue chic et glamour, rehausée par une pochette en forme de livre Olympia Le Tan. Les cheveux noués en queue de cheval basse et son regard noisette fardé sublimaient le tout avec raffinement. Si elle a remporté la palme du look hier, quid de ce nouveau rôle ? Sera-t-il suffisant pour lui offrir un prix décerné par le jury présidé par Steven Spielberg ?

 

Le Passésort aujourd’hui en salles. Il met en scène un Iranien (campé par Ali Mosaffa) qui retrouve son ex-femme (Bérénice Béjo) et ses enfants pour signer les papiers du divorce après son installation en Iran. Une histoire conçue comme un thriller dans lequel l’héroïne sera confrontée à des secrets et à son aînée rétive à sa nouvelle relation avec un autre homme (Tahar Rahim).

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience