En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Cannes 2012 : Bérénice Bejo, retour sur le parcours d'une étoile

Article par Julien GONÇALVES , le 15/05/2012 à 15h49 , modifié le 16/05/2012 à 09h18 0 commentaire

Tout le monde connaît désormais son nom grâce au film The Artist. Alors qu'elle sera la maîtresse de cérémonie du 65ème Festival de Cannes, Plurielles.fr passe en revue le parcours exceptionnel de Bérénice Bejo.

Meilleur espoir féminin
Quand on connaît l'enfance de Bérénice Bejo, on se dit que son avenir était tout tracé. L'étoile du cinéma français a en effet toujours baigné dans le 7ème art grâce à son papa, le réalisateur argentin Michel Bejo. Après avoir enchaîné quelques rôles confidentiels, l'actrice crève réellement l'écran dans le film Meilleur Espoir Féminin, réalisé par Gérard Jugnot, qui lui vaudra d'ailleurs ce César en 2000.
La comédienne doit transformer l'essai et choisit méticuleusement les films suivants. Bérénice Bejo fait confiance à Steve Suissa qui lui offre deux rôles en or dans Le Grand Rôle puis Cavalcade. Mais c'est vraiment dans OSS 117 : Le Caire, Nid d'Espions que la belle explose aux côtés de Jean Dujardin.

L'homme de sa vie
Et c'est d'ailleurs sur le tournage de ce succès au box-office français (plus de 2,2 millions d'entrées) que Bérénice Bejo tombe amoureuse de Michel Hazanavicius, celui qui la dirige sur le plateau. L'homme deviendra alors beaucoup plus par la suite : son mari puis le père de ses deux enfants. Un coup de foudre évident qui vaudra à l'actrice un double bonheur : personnel et professionnel. Depuis, le réalisateur ne voit plus qu'elle pour incarner les rôles forts de ses films. Et après The Artist, le couple ne compte pas s'arrêter là.

The Artist
Le pari était fou mais personne ne pouvait prédire son incroyable succès mondial. Film muet en noir et blanc, The Artist a su conquérir la France bien sûr, mais aussi et surtout l'Amérique, en réussissant l'exploit de récolter 43 millions de dollars de recettes depuis sa sortie (115 à travers le monde). En rendant hommage au cinéma US des années 20, le film a visé juste. Jean Dujardin décrochera d'ailleurs l'Oscar du meilleur acteur, tandis que Bérénice Bejo se contentera du César de la meilleure actrice. Une consécration.

Cannes 2012... et après ?
L'évènement du Festival de Cannes 2012 reste sans aucun doute son rôle chic de maîtresse de cérémonie. Pour réaliser une performance remarquable, Bérénice Bejo a d'ailleurs fait appel à l'équipe de la série Bref, diffusée sur Canal +, pour allier humour, finesse, bons mots et glamour. Même si elle refuse de se voir comme la vedette de cette 65ème édition, l'actrice fait des émules. Elle vient par ailleurs de confier qu'elle ne restera à Cannes qu'une semaine, afin de profiter de sa famille, mais a avoué avoir déjà hâte de découvrir Moonrise Kingdom de Wes Anderson avec Bruce Willis, Sur la Route de Walter Salles avec Kristen Stewart et évidemment le dernier Jacques Audiard avec Marion Cotillard, De Rouille et d'Os. Un des trois films décrochera-t-il la Palme d'Or ?

En attendant, les projets, la comédienne née en Argentine n'en manque pas ! Le 1er août, elle sera la voix de la nouvelle production Disney-Pixar, intitulée Rebelle, tandis qu'elle tiendra le rôle clé du prochain film de son mari Michel Hazanavicius, l'adaptation du film américain The Search (Les Anges Marqués) sorti en 1948. De nouveaux prix à l'horizon, sans aucun doute.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience