En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Benoît Poelvoorde s'inquiète pour Valérie Trierweiler et Julie Gayet

Article par J.C. , le 05/02/2014 à 10h45 , modifié le 05/02/2014 à 12h04 0 commentaire

A l'affiche du film Les Rayures du zèbre, Benoit Poelvoorde s'est livré sans concession au Parisien. Affaire Julie Gayet, Dieudonné, mariage pour tous... Il a évoqué tous les sujets qui ont marqué l'actualité.

Benoît Poelvoorde revient sur les écrans français dans le film Les rayures du zèbre. Le football et son économie en guise de trame de fond, ce long-métrage de Benoit Mariage évoque la relation entre noirs et blancs. Le Parisien a profité de la sortie de cette comédie pour évoquer avec l'acteur les récentes actualités, dont le sujet sensible de Julie Gayet.
 
Suite aux révélations du magazine Closer, François Hollande n'a eu d'autres recours que de se séparer officiellement de sa compagne Valérie Trierweiler. Pour le comédien, dans cette affaire, "tous les hommes se sont reconnus. Il est président et il donne l'image d'une France qui est divisée de part les sexes. " En prenant la position, de ces deux femmes, Benoît Poelvoorde est inquiet : "J'ai de la peine pour la fille qui s'est fait larguer. J'ai de la peine pour Julie Gayet car j'espère que ça ne nuira pas à sa carrière parce que c'est très injuste. "
 
Il revient notamment sur la nomination de la jeune comédienne dans la catégorie "meilleure actrice dans un second rôle" pour les César. "Prétendre qu'elle est nommée aux Césars à cause de sa liaison avec Hollande, il faut arrêter de déconner. A chaque fois qu'elle va faire quelque chose maintenant, on va crier au complot? ", s'interroge-t-il.
Dieudonné, mariage pour tous, avortement...
 
Mais ce n'est pas le seul sujet sur lequel l'acteur belge a un avis. A propos de Dieudonné, il confie ainsi : "Interdire quelque chose, c'est toujours casse-gueule, même s'il va trop loin dans l'incitation à la haine raciale. Il existe suffisamment de dispositifs pour le recadrer. L'interdire, c'est l'installer en martyr, de même que certains de ses spectateurs qui vont se sentir lésés. Là, il est acculé et il ne reviendra pas en arrière. " Cependant, il ne tolère pas les propos de l'humoriste : "C'est triste pour Dieudonné d'avoir mis le rire au service d'un prosélytisme guerrier. ", tranche-t-il.
 
Quant au mariage pour tous, là encore, il a une opinion bien tranchée : "Je ne comprends pas que l'on remette en question ces évolutions-là. De la Belgique, quand on voit ça, on rigole. Qu'est-ce qu'on en a à foutre de savoir avec qui tu te maries ! Ceux qui sont contre l'homoparentalité, qu'est-ce qui dit que leur gosse ne va pas devenir homosexuel ! C'est comme remettre en cause l'avortement... Pourtant, moi, je suis chrétien, mais je ne comprends pas cette régression. " Jamais la langue dans sa poche, le comédien est donc à retrouver à l'affiche des Rayures du zèbre, actuellement en salle.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience