En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Barack Obama : le cas Justin Bieber examiné par la Maison Blanche

Article par Pauline HOHOADJI , le 30/01/2014 à 11h11 , modifié le 30/01/2014 à 11h41 0 commentaire

Une pétition pour demander l'expulsion de Justin Bieber des États-Unis sera examinée par le gouvernement américain après avoir dépassé le cap des 100 000 signatures.

Soucieux d'être plus à l'écoute des citoyens, le gouvernement américain a lancé en septembre 2011 le site We the people, une plateforme sur laquelle chacun peut lancer une pétition sur un thème qui lui tient à cœur. Loin d'être de simples coups d'épée dans l'eau, les pétitions sont ensuite examinées par le gouvernement dès que le cap des 100 000 signatures est dépassé.
 
Plébiscité par les Américains, ce site a été pris d'assaut il y a quelques jours par les détracteurs de Justin Bieber, fatigués de voir le jeune chanteur enchaîner les frasques. Quelques heures seulement après l'arrestation du chanteur, le 23 janvier dernier, pour conduite en état d'ivresse, des accusations dont il sera formellement inculpé le 14 février prochain, une pétition demandant l'expulsion du chanteur des Etats-Unis et la révocation de sa carte verte (la carte de résident permanent américaine ndlr) est ainsi apparue sur We the people.
 
Agacés par l'interprète de Baby qu'ils ne peuvent plus voir en peinture, de nombreux anonymes se sont rués sur le site internet lancé par les autorités américaines pour apporter leur soutien à cette initiative qu'on pourrait résumer par "Dehors Bieber !" Le 30 janvier, soit 7 jours à peine après sa mise en ligne, le compteur de cette pétition affiche déjà plus de 170 000 signataires. Un plébiscite qui obligera donc le gouvernement américain mené par Barack Obama à se pencher sur l'épineux problème "Justin Bieber". Une belle victoire pour les détracteurs du chanteur qui pourraient malgré tout ne pas avoir gain de cause. Selon l'AFP, la porte-parole du Secrétariat D'Etat aurait en effet confié qu'il était possible qu'aucune mesure ne soit prise à l'encontre du chanteur.
 
Bien loin de toutes ces préoccupations, Justin Bieber doit affronter d'autres problèmes. Après avoir pris quelques jours de repos au Panama, le chanteur a pris la direction de Toronto pour se rendre aux forces de l'ordre dans le cadre d'une enquête pour coups et blessures volontaires.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience