En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Bande-annonce : Olivia Ruiz attend son "père charmant"

Article par Jordan GREVET , le 25/11/2011 à 14h29 , modifié le 25/11/2011 à 14h31 0 commentaire

La "Femme Chocolat" s'apprête à faire ses premiers pas au cinéma dans "Un jour, mon père viendra", dans les salles le 4 janvier prochain. Découvrez la bande-annonce.

Il y a, comme Mélanie Laurent, les actrices qui passent derrière la caméra mais il y a aussi les chanteuses qui transitent vers la comédie. C’est le cas d’Olivia Ruiz. Révélée dans Star Academy en 2001, la jeune femme de 31 ans s’apprête à faire ses premiers pas au cinéma dans Un jour, mon père viendra, qui sortira dans les salles le 4 janvier prochain.

Dans le film, réalisé par Martin Valente, Olivia Ruiz campe Chloé, une jeune fille qui a tout pour être heureuse : elle va épouser l’homme qu’elle aime, un ancien champion de tennis reconverti dans les affaires. Mais il lui manque une chose : le père idéal pour la conduire à l’autel. Chloé va alors devoir choisir entre Bernard, un aristocrate psychorigide et bourré de tocs, et Gustave, un filou généreux et porté sur l’alcool.

"J’attendais de trouver un projet qui me plaise vraiment"

A ses côtés, Olivia Ruiz peut compter sur deux poids lourds du cinéma : Gérard Jugnot et François Berléand. Deux monstres sacrés avec qui la jeune femme a pris beaucoup de plaisir à travailler. "Avec leurs blagues jusqu’au moment où retentit ‘Action !’, François et Gérard m’ont permis d’échapper aux moments de trac qui précèdent le jeu", confie la jeune femme, expliquant que cette première expérience de comédienne a été pour elle comme un défi.

Mais alors que sa carrière musicale lui sourit, pourquoi Olivia Ruiz a-t-elle décidé de se lancer dans le cinéma ? "J’ai une formation de comédienne de théâtre, mais la vie a fait qu’à l’âge 20 ans, la musique a pris le pas sur tout le reste", déclare-t-elle. "J’attendais de trouver un projet qui me plaise vraiment, un metteur en scène qui ait assez confiance en moi et en qui j’avais assez confiance pour me jeter à l’eau. C’est ce qui s’est passé avec Un jour, mon père et viendra et Martin".

En attendant de voir la "Femme chocolat" sur grand écran, voici la bande-annonce de Un jour, mon père viendra :


 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience