En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Après le film avec Sylvester Stallone, Judge Dredd revient au cinéma

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 22/12/2008 à 17h15 , modifié le 22/12/2008 à 17h16 2 commentaires

Sylvester Stallone a incarné avec brio le juge Dredd dans le film éponyme sorti en 1995. Ce film culte pourrait bien avoir une suite.

Les fans de films de futuristes, mêlant action et science-fiction, se souviennent forcément du film Judge Dredd, sorti en 1995 et réalisé par Danny Cannon. Souvenez-vous, c'était Sylvester Stallone, bodybuildé et perché sur des talons hauts de 10cm, qui interprétait ce juge intransigeant, ne rigolant pas avec la loi. La devise de ce super juge : "La loi, c'est moi". Il s'agissait certainement de l'un des plus beaux rôles de Sylvester Stallone après les sagas Rambo et Rocky.
 
Adapté d'un comics violent créé par John Wagner et Carlos Ezquerra, les aventures du juge sont apparues dans la revue de science-fiction 2000 A.D. en 1977. Devant le succès du personnage, ce dernier a même eu droit à son propre magazine, le Judge Dredd Megazine.
 
Les fans de comics et des films de ce genre seront donc heureux d'apprendre qu'une suite cinématographique est prévue. C'est l'éditeur 2000 A.D. qui annonce cette belle nouvelle. La DNA Films, société de production anglaise, a de plus indiqué que le tournage de cette suite commencerait dès l'an prochain. On ne sait pas encore si Sylvester Stallone sera de nouveau de la partie pour incarner le meilleur des juges de Mega-City One. En effet, à 62 ans, il n'est pas sûr que l'acteur ait encore assez de punch pour incarner ce type de rôle (et en même temps Harrison Ford l'a bien fait pour Indiana Jones). A sa place un Christian Bale ferait assez bien l'affaire. L'acteur qui joue Batman a sous la cape de quoi jouer les intransigeants justiciers sans problèmes !
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience