En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Après la polémique Barack Obama rencontre Psy à son concert de Noël

Article par Aurelya BILARD , le 10/12/2012 à 13h15 , modifié le 10/12/2012 à 13h33 0 commentaire

Le président des Etats-Unis a rencontré le chanteur sud-coréen lors d'un spectacle au musée national de Washington, après que celui-ci a présenté ses excuses pour ses propos anti-américains.

C'était jour de fête à Washington le 9 décembre. Un concert de Noël a été organisé au musée national de la ville en présence du président des Etats-Unis, Barack Obama. Parmi les artistes venus animer la soirée, se trouvait le chanteur sud-coréen le plus populaire du moment : Psy. Vêtu d'un ensemble rouge à sequins, le roi du Gangnam Style a eu l'honneur de rencontrer le chef d'Etat américain. Les deux hommes se sont donné une poignée de main qui fait désormais figure de symbole.

En effet, Psy a été au cœur d'une polémique la semaine dernière. Des médias US ont révélé qu'il avait tenu des propos anti-américains dans une chanson interprétée notamment lors de concerts en 2002 et 2004. L'artiste qui a reconnu les faits, s'en est excusé dans un communiqué relayé par le Hollywood Reporter le 8 décembre.

"La chanson à laquelle j'ai participé - il y a huit ans - était une réaction nourrie d'émotion, provoquée par la guerre en Irak et la mort de deux écolières coréennes (suite à un accident avec un véhicule de l'armée américaine en 2002, ndlr), ainsi que d'un sentiment anti-guerre partagé par le monde entier à l'époque", s'est-il justifié. Il a également ajouté : "J'étais fier de chanter devant des soldats américains ces mois derniers - dont un show chez Jay Leno organisé pour eux - et j'espère qu'eux, et tous les Américains, accepteront mes excuses."

Le concert de Noël du Président sera retransmisà la télévision américaine le 21 décembre.

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience