• People
  • Actu

Anne Sinclair défend sa vision du journalisme

Article par Lionel TEIXEIRA , le 19/01/2012 à 11h10 , modifié le 19/01/2012 à 13h15 0 commentaire

Dans sa première interview accordée à l'hebdomadaire Elle, Anne Sinclair analyse et égratigne le travail des journalistes français avant de vanter celui des américains.

L'ancienne présentatrice de l'émission "7/7" s'apprête d'ici quelques jours à prendre les commandes de la version française du site Huffington Post avec une nouvelle vision du journalisme. En effet, Anne Sinclair a vécu pendant plusieurs années aux Etats-Unis lors du mandant de son mari au FMI. Là-bas, elle y a découvert une autre façon d'exercer son métier : "Pour ce qui concerne les grands médias, la presse est exigeante, précise, travailleuse. J'ai le sentiment (…) que parfois la presse française est plus paresseuse, moins pointue, moins précise", confie-t-elle au magazine Elle. 

 

Une critique qui en appelle une autre dans le même entretien. "En France, hélas, un article écrit quelque part se retrouve souvent décliné plusieurs fois dans des quotidiens ou des hebdomadaires sans vérification, la Une de l'un fait généralement l'ouverture du JT de 20 heures. Ce n'est pas très satisfaisant, je trouve", souligne celle qui s'est retrouvée sous le feu des projecteurs pendant plusieurs mois.

 

Des remarques qui sonnent comme un règlement de compte mais surtout comme une volonté de la part d'Anne Sinclair de faire bouger les lignes. Elle attend beaucoup plus de rigueur des journalistes tout en comparant les méthodes de travail françaises et américaines : "Au New Yorker, il y a vingt-cinq chesters, ce sont des gens qui vérifient ce qu'écrivent les journalistes dans les articles jusque dans le moindre détail. S'il est écrit que la personne interviewée portait un pull noir, ils appellent pour vérifier."

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.


de People
logAudience