En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Anne Roumanoff "en parlant de l'affaire DSK, on peut vite être vulgaire"

Article par , le 23/06/2011 à 09h43 , modifié le 24/06/2011 à 11h15 0 commentaire

Après Laurent Gerra, c'est au tour de Anne Roumanoff de s'essayer à l'exercice de la Carte Blanche, le 25 juin sur TF1.

Depuis quelques mois la case du samedi soir de la chaîne a pris un nouveau virage en devenant la première salle de spectacle de France, avec des événements tels que la soirée spéciale de Laurent Gerra, la dernière du spectacle de Franck Dubosc et de la pièce la Cage aux folles.
Dernier gros projet en date : la Carte Blanche donnée à Anne Roumanoff, humoriste préférée des Français...

En quelques années, vous êtes devenue une star du petit écran en plus d'humoriste, comment vivez-vous cette seconde carrière ?
J'y prends beaucoup de plaisir... Avec le Radio Bistrot, le public a découvert une autre facette de mon travail, j'en suis ravie. C'est un grand bonheur d'être populaire.

Quelle sera la différence entre ce show et un spectacle classique de tournée ?
Plus qu'une captation, c'est un show exceptionnel, avec un très beau décor, de beaux costumes, un vrai public, des sketchs complètement inédits, mais aussi des duos et beaucoup de surprises... Pour ce show, toutes les équipes de TF1 ont beaucoup travaillé, et moi aussi (sourire) afin de proposer une prestation unique digne d'un grand prime time. Un metteur en scène est venu m'épauler sur le show, ça me permet de me concentrer sur l'écriture et le jeu. Tout le monde travaille d'arrache pied, jours fériés compris pour offrir un spectacle de bonne qualité...

Qu'est-ce qui vous a plus dans ce projet ?
L'idée est née d'un désir commun avec le producteur Calt... TF1 nous a suivi... c'est un vrai challenge de séduire un large public et de proposer un spectacle différent de d'habitude, avec tous ces humoristes.
Sur scène vous ne serez pas seule, pouvez-vous nous en dire plus ?
J'ai demandé à quelques amis de partager la scène avec moi, parmi lesquels Elie Semoun, Jean-Marie Bigard, Michèle Bernier, Arthur, Pascal Légitimus, Jérôme Commandeur, Claudia Tagbo, Kev Adams... tous ont répondu présent !

Pouvez-vous nous donner un aperçu de ces duos ?
Par exemple avec Arthur, un des premiers à avoir dit oui, on a mis en place un sketch assez drôle où on se titille beaucoup. Lui vient me donner des cours pour être animatrice télé, moi je lui apprends comment devenir humoriste... C'était très agréable de travailler avec lui, on a pris beaucoup de plaisir à rédiger ensemble les sketchs
Autre exemple, avec Pascal Légitimus on fait un couple qui se rencontre en boite ; avec Kev Adams je danse un slow et joue les cougar. On va faire le téléphone pleure, une chanson rebaptisée Mes kilos sur un air de Mexico..

Vous avez écrit tous les textes vous-mêmes ?
Il y a heureusement une équipe d'auteurs sur le projet, mais j'ai bien sûr mis ma patte sur chacun. Pour la télé, j'ai aussi repris certains des sketchs du spectacle, de façon à les raccourcir, afin qu'ils passent mieux en format télé.

On retrouvera le Radio bistrot ?
Oui bien sûr en entrée sur DSK, mais je ne veux pas trop en faire sur DSK, ça peut vite devenir vulgaire. Tout le monde en parle, je ne vais pas faire un spectacle là-dessus. Je teste tout sur scène, je réajuste en fonction des réactions du public...
Et sur le président Sarkozy ?
J'en parle un peu mais moins qu'avant. Je ne veux pas me spécialiser... et j'en parle déjà ailleurs.


Retrouvez La « Carte Blanche » d'Anne Roumanoff, en direct de l'Olympia sur TF1 le samedi 25 juin à 20h45

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience