En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Angelina Jolie : son film en Bosnie compromis ?

Article par Vanessa BARBIER , le 15/10/2010 à 15h32 0 commentaire

L'actrice qui réalise son premier film vient de voir son autorisation de tournage annulée. Le scénario est au coeur d'une polémique. Mais Angelina Jolie n'a pas dit son dernier mot.

Angelina Jolie est persona non grata en Bosnie. Après avoir commencé à tourner son premier film en tant que réalisatrice en Hongrie - où toute la famille Pitt-Jolie s'est installée pour plusieurs mois - l'actrice de 35 ans souhaitait tourner certaines séquences en Bosnie. Or, une association "Femmes Victimes de la guerre" a fait pression sur les autorités pour annuler son autorisation de tournage. Un comble pour la star américaine, elle-même Ambassadrice du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) !

Au cœur du scandale : le script. D'après les rumeurs relayées dans la presse bosnienne, le scénario évoquerait une histoire d'amour entre une femme musulmane violée et son bourreau  serbe pendant la guerre intercommunautaire en Bosnie. Un mensonge d'après la production. Alors, Angelina Jolie serait-elle victime d'un sabotage ? C'est ce qu'avance une source proche de la production à USMagazine.com en tout cas: "Certaines personnes essaient de saboter le film." Ce qui ne manque pas de bouleverser la star, d'après cette même source. Heureusement, elle bénéficie du soutien de son co-producteur, le Bosnien Edin Sarkic, qui a remis le script au ministre de la culture afin de dissiper le malaise.

Angelina Jolie se serait bien passée de ce genre de publicité...d'autant que sa venue en Bosnie avait réjoui la population locale. La star tient à s'expliquer et tient à son film. Elle veut dissiper les "malentendus" comme l'a fait savoir l'UNHCR dans un message. Il serait difficile d'en être autrement venant de cette actrice connue pour avoir le cœur sur la main et pour sa participation dans de nombreux projets humanitaires. La présidente de l'association des "Femmes Victimes de la guerre" a déclaré à l'AFP être prête à rencontrer l'actrice. Affaire à suivre...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience