En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Angelina Jolie : quand une vidéo d'elle, droguée, fait le buzz sur le net

Article par , le 10/07/2014 à 14h40 , modifié le 10/07/2014 à 15h27 0 commentaire

Angelina Jolie possède un lourd passif. Et aujourd'hui, il refait surface sous la forme d'une vidéo réalisée dans les années 90 et sur laquelle on voit l'actrice droguée, au bord du gouffre...

Angelina Jolie a tout de la femme parfaite. (Future) épouse modèle, mère exemplaire, femme passionnée et engagée, réalisatrice acharnée... Sainte Angie évolue avec grâce sur la planète people depuis de longues années maintenant. Mais l'actrice n'a pas toujours été aussi sage. Et aujourd'hui, son passé la rattrape. En quelque sorte.

La semaine dernière, le National Enquirer dévoilait en couverture une série de clichés pris dans les années 90 montrant une Angelina Jolie blonde, les traits tirés, et visiblement sous l'emprise de la drogue. Ils étaient tirés d'une vidéo que le tabloïd a réussi à se procurer. Cette semaine, ces 16 minutes de film ont été mises sur le net. On peut effectivement y voir l'actrice de Tomb Raider tourner en rond dans son appartement new-yorkais et en pleine conversation téléphonique. Le teint terne, les yeux cernés, la silhouette émaciée... l'actrice ne semble être que l'ombre d'elle-même. Détritus et cannettes de soda jonchent le sol. Au téléphone, son père, Jon Voight. Apparemment, le comédien et sa fille parlent de la mère d'Angie, Marcheline. L'actrice, le regard vide, a du mal à trouver ses mots. La voix quelque peu nerveuse, elle ponctue chaque phrase de "Tu vois" qui n'ont pas de sens. 
 
Cette vidéo, c'est Franklin Meyer, un homme de 68 ans qui affirme avoir été le dealer d'Angelina Jolie pendant des années, qui l'a filmée et fournie au National Enquirer. "Angie a été une de mes clientes pendant de nombreuses années" raconte l'Américain au journal. « Je lui ai vendu de l'héroïne et de la cocaïne. Un jour, elle m'a appelé pour que je passe chez elle. C'était sa manière de me dire qu'elle voulait que je lui apporte sa drogue. (...) Quand je suis arrivé, je lui ai donné ses doses et elle m'a donné de l'argent. Son visage était décharné, et elle avait des marques de piqures partout sur les bras ! ». Ce jour-là, Franklin Meyer venait d'acheter une caméra et il a demandé à l'actrice s'il pouvait filmer. Elle « n'avait pas l'air de s'en soucier » affirme l'ex-dealer au National Enquirer.

L'homme se souvient aussi que ce jour-là, l'actrice lui a raconté des tas de choses sur sa vie sexuelle (elle commençait juste à sortir avec Billy Bob Thornton à l'époque), sur ses expériences lesbiennes (avec Jenny Shimizu, sa co-star dans Foxfire) et sur son amour pour le sadomasochisme.

Mais tout ceci n'est pas une réelle surprise. Son passé, Angelina Jolie ne l'a jamais caché. Elle en a même parlé à plusieurs reprises. En 2011 notamment, lors de son passage dans l'émission 60 minutes sur CBS. « Je suis passée à travers des étapes lourdes et sombres et j'y ai survécu. Je ne suis pas morte jeune. J'ai vraiment beaucoup de chance » avait-elle déclaré. Avant d'ajouter : « J'ai fait des choses dangereuses, les pires choses... Un tas de raisons font que je ne devrais pas être ici aujourd'hui ».


 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience