En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Angelina Jolie est " une enfant pourrie gâtée "

Article par , le 12/12/2014 à 17h24 , modifié le 12/12/2014 à 17h29 0 commentaire

Après s'être fait piraté en début de semaine, voilà que des mails privés échangés entre Sony Pictures et certains producteurs hollywoodiens viennent jeter le doute sur celle qu'on pensait être intouchable : Angelina Jolie serait-elle en réalité une actrice à l'égo surdimensionné ?

On dit souvent d'Angelina Jolie qu'en raison de ses réussites, aussi bien en tant que mère qu'en tant que cinéaste engagée ou en tant que militante des droits des femmes, elle aurait tout de la femme parfaite. Pourtant, il n'en serait rien. L'actrice serait en réalité plutôt du genre « enfant gâtée », avec un égo assez surdimensionné.

Dans un échange d'emails datant de février dernier et rendus publics à la suite d'un piratage chez Sony Pictures, le producteur Scott Rudin n'est pas tendre avec Angelina Jolie. « Je ne vais pas détruire ma carrière à cause d'une enfant gâtée sans réel talent qui n'a fait que repousser ce projet [le film Cleopâtre] pendant 18 mois parce qu'elle voulait réaliser un film » a-t-il écrit à Amy Pascal, l'une des dirigeantes de Sony Pictures. Selon lui, l'actrice n'est qu'une simple célébrité qui souhaite tout contrôler alors que ce n'est pas son rôle. « Il n'y a pas de film sur Cleopâtre à faire (et je ne vois pas comment cela pourrait être une mauvaise chose quand tu considères la folie et l'égo gâté et déchaîné de cette femme) » a-t-il ajouté.

Le principal sujet de conversation à l'origine des propos de Scott Rudin à l'encontre d'Angelina Jolie était l'avancement des projets Cleopâtra et Jobs. Le premier devait avoir pour actrice principale l'épouse de Brad Pitt tandis que le second devait être dirigé par David Fincher. Or, d'après les échanges de mails entre Scott Rudin et Amy Pascal, échanges publiés par Gawker, Angie souhaitait que David Fincher ne réalise pas le biopic sur le fondateur d'Apple afin de pouvoir réaliser Cleopâtra.
Et elle aurait apparemment été assez intransigeante sur la question.

Ces déclarations viennent pourtant contredire celles de Jack O'Connell et Garrett Hedlund, deux des acteurs qu'Angelina Jolie a dirigé sur son film Invincible. Récemment interviewés par le Huffington Post live, les deux jeunes gens affirmaient avoir eu face à eux une Angelina Jolie qui savait où elle allait, qui n'était jamais avide d'apprendre et qui souhaitait surtout communiquer et collaborer avec ses équipes. Rien à voir avec la femme dure et capricieuse décrite par Scott Rudin...
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience