En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Amy Winehouse : pas de substance illégale dans son corps à sa mort

Article par , le 23/08/2011 à 17h37 , modifié le 25/08/2011 à 19h07 0 commentaire

C'est le réultat de l'anlyse menée sur le corps d'Amy Winehouse. La star décédée fin juillet n'était sous l'emprise d'aucune drogue dure au moment de sa mort.

Les interrogations sur les circonstances précises de la mort d'Amy Winehouse vont pouvoir reprendre , alimentées par le résultat de l'analyse toxicologique. 

La chanteuse décédée le 23 juillet dernier à l'âge de 27 ans, victime de soucis de santés notoires liées aux drogues et à l'alcool, n'était pas droguée le jour de sa mort. Les analyses  ont décelé la présence d'alcool dans son corps "mais on ne peut déterminer pour le moment si cela a eu un rôle dans sa mort".

Sevrage ?

Alors qu'Amy Winehouse était en pleine lutte contre ses démons et qu'elle avait de multiples projets personnels révélés depuis son décès, l'idée d'une overdose s'éloigne. De fait, une hypothèse répendue, notamment par sa famille, est celle d'un décès en raison d'un sevrage à l'alcool trop brutal pour son corps. Une conviction que les résultats d'analyse officiels semblent confirmer.

Amy Winehouse foundation

Mitch Winehouse, le père d'Amy Winehouse, est actuellement occupé à la création de sa fondation pour aider les toxicomanes, en mémoire de sa fille. S'il connaît quelques difficultés en raison d'opportunistes qui ont acquis le nom de domaine "amy winehouse foundation" qui devait lui permettre de récolter des fonds, il est toujours aussi déterminé à mener son projet à bien.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience