En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Amanda Seyfried dans " Lovelace " : d'actrice sage à star du porno

Article par , le 08/01/2014 à 11h30 0 commentaire

Amanda Seyfried est à l'affiche de " Lovelace " en salles le 8 janvier. Elle y incarne Linda Lovelace, la star du porno des années 70. Un rôle bien loin de ceux qui ont fait de l'actrice une valeur montante d'Hollywood.

Amanda Seyfried a tout de la petite actrice sage et parfaite : de belles boucles blondes tombant en cascade, un grand regard bleu, des lèvres de baby-doll, une silhouette fine... Bref, un physique de jolie poupée un peu étrange mais sensuelle à souhait. De quoi en faire la nouvelle «Golden Girl » du cinéma américain. Ce qu'elle est d'ailleurs en train de devenir, lentement mais sûrement, en s'inscrivant dans la durée. A tout juste 27 ans, elle affiche déjà 20 films à son compteur, en à peine dix ans de carrière.

Actrice fleur bleue...
On se souvient de sa fraîcheur et de son apparente candeur dans le film musical « Mamma Mia ». Elle y jouait la fille de Meryl Streep, Sophie, et cherchait à savoir qui de Pierce Brosnan, Colin Firth ou Stellan Skarsgard était son père. Un rôle gentillet qui avait eu le mérite de la rendre sympathique auprès du public. Puis elle avait joué les jeunes filles en fleur et quelque peu effacées face à Megan Fox dans « Jennifer's body ». Amanda Seyfried semble ainsi être la douceur incarnée. Que ce soit dans « Mamma Mia », « Cher John » (avec Channing Tatum) ou encore « Le Chaperon rouge » dont elle était l'héroïne, la jeune femme semblait représenter en tous points l'actrice sage et lisse comme Hollywood en produit tant.

... Ou bombe sexy ?

Et pourtant, Amanda Seyfried n'est pas que cela. Son regard profond peut déranger et son physique quelque peu angélique peut vite devenir une « arme de séduction massive ». Elle peut ainsi jouer aussi bien les ingénues que les femmes fatales. Dans « Chloe » d'Atom Egoyan, Amanda Seyfried incarnait donc une escort girl à qui Julianne Moore faisait appel dans l'espoir de prendre son mari (Liam Neeson) en flagrant délit d'adultère. Dans ce film, l'actrice révélait ainsi une tout autre facette de son jeu et de sa personnalité. Assez de jouer les petites filles sages ! Amanda était plus séduisante que jamais dans ce rôle inattendu il faut le dire. L'actrice au visage d'ange se montrait ainsi sous un nouveau jour : sexy sans jamais être vulgaire. Un atout qui a sans doute séduit la maison Givenchy puisqu'elle a fait d'Amanda Seyfried sa nouvelle égérie « Very Irresistible », une appellation qui semble bien coller à la jeune femme.

Amanda, star du X.

En janvier 2014, Amanda Seyfried change complètement de registre avec le film « Lovelace » de Rob Epstein et Jeffrey Friedman. Elle délaisse ses ondulations blondes pour des grosses boucles brunes afin d'enfiler le costume de Linda Lovelace, la star du porno des années 70, rendue célèbre par le film X « Gorge profonde ». Cassant complètement son image d'actrice sage, Amanda Seyfried élève son niveau de jeu et montre encore une fois une autre facette de sa personnalité : celle d'une actrice qui n'a peur de rien, pas même de se frotter à un mythe du porno qui a fait scandale lors de sa sorties dans les salles en 1972.

Voilà comment en dix ans de carrière, Amanda Seyfried est passée de la case « énième actrice blonde et jolie » à la case « actrice aux mille visages ».

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience