En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Alexandra Lamy se confie sur la rupture et la "lâcheté" des hommes

Article par O. de A. , le 22/01/2014 à 13h48 , modifié le 22/01/2014 à 14h17 0 commentaire

A l'affiche de "Jamais le premier soir", Alexandra Lamy s'est confiée sur son personnage qui prend une dimension particulière, à l'aune de sa vie privée. Rupture, bonheur, elle dit tout.

Dans le film Jamais le premier soir, Alexandra Lamy campe une Bridget Jones tiraillée entre l'injonction au bonheur répandue dans l'édition prolifique sur le célibat et ses véritables envies. Son personnage Julie cumule les échecs amoureux. Dans la vie, Alexandra Lamy a officialisé sa rupture avec l'acteur Jean Dujardin en novembre dernier. Ce dernier mène sa carrière tambour battant aux Etats-Unis. Quant à la légendaire Loulou, elle assure la promotion de son dernier long-métrage aux côtés de Mélanie Doutey et Julie Ferrier.

"Ce bonheur à tout prix est stressant"

C'est dans ce contexte qu'elle a accordé une interview au site belge 7 sur 7. Peu prolixe sur la fin de histoire d'amour avec Jean Dujardin, elle confie : "Les amis, ça aide mais après une rupture, on s'en sort seule, c'est le temps qui permet d'aller de l'avant." Elle va de l'avant donc mais elle porte un regard placide et critique sur les discours répandus sur le bonheur, les pression sociales imposées aux femmes et les théories galvaudées sur l'épanouissement personnel. Elle explique : "Aujourd'hui, on vous demande absolument d'être heureux. Je trouve ça très angoissant. On ne peut plus être soi-même parce qu'on nous demande, quand on est une femme, de trouver un mari, de faire des enfants avant tel âge, de faire attention à ce qu'on mange, de faire du sport, etc. Ca devient stressant ce bonheur à tout prix. Ca ne laisse plus beaucoup de moments pour être soi-même. On est toujours observé, toujours dans l'oeil de quelqu'un, par rapport à une vision de quelqu'un."

"Lâcheté"

En évoquant son personnage aux prises avec des déceptions amoureuses, l'actrice au yeux rieurs analyse avec recul et du haut de son expérience personnelle : "Quitter quelqu'un c'est toujours compliqué, il n'y a jamais de bonne manière. Mais il y a des manières extrêmement mufles. Parfois les hommes ont une forme lâcheté pour ça. Peut-être parce qu'on est des femmes et qu'ils n'ont pas envie de nous voir pleurer, de se sentir responsables de ça. Ca existe en tout cas. Il y a des choses dans la vie qui sont même plus violentes que ça." Violentes ? Comme vivre une rupture ultra-médiatisée ? On en saura pas plus. Gageons que la jolie Alexandra Lamy, 42 ans, ne restera pas célibataire longtemps...

Lire aussi : Alexandra Lamy et Jean Dujardin victimes de la malédiction des Oscars ?

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience