En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Alex Hepburn : "Je suis fière d'être vraie et de pouvoir me livrer"

Article par Julie CARON , le 09/12/2013 à 17h26 , modifié le 10/12/2013 à 11h31 0 commentaire

Après un premier album très bien accueilli, la chanteuse britannique Alex Hepburn fait le point sur cette année riche. Moments difficiles, succès, prochain disque... Elle se livre sans tabou.

En une année, Alex Hepburn a réussi à s'imposer comme l'une des révélations de l'année. Cette chanteuse londonienne, souvent comparée à Janis Joplin pour sa voix rauque, a sorti son premier album en avril dernier. Porté par le single Under que les radios diffusent en boucle, son disque "Together Alone" a largement conquis le public français. Il vient d'ailleurs d'être réédité en version collector. On y retrouve notamment des photos personnelles de l'artiste mais surtout 5 titres inédits, dont la chanson Look what you've done. Elle y raconte avec beaucoup de jeux de mots la sensation de se sentir comme "une marionnette enfermée dans un écran". A quelques jours de sa participation aux NRJ Music Awards pour sa nomination et avant son concert très attendu au Trianon le 23 mars, elle revient avec Plurielles.fr sur ce début de carrière, avec humour et franc-parler. So British !
 
Ta carrière s'est envolée cette année avec la sortie de ton premier disque "Together Alone" en avril. Comment vis-tu ce succès ?
J'ai passé beaucoup de temps sur la réalisation de mon album. C'était donc une grande peur pour moi de le dévoiler au public. Bosser dans son coin, c'est facile mais quand il s'agit de présenter le résultat de notre travail, c'est différent. J'étais inquiète que les gens ne comprennent pas ce que je voulais faire passer. Mais en même temps, je donne de moi-même dans mes textes et je me suis dit qu'avec de l'honnêteté, tu ne peux pas te tromper. Tu n'es jamais seule à ressentir et avoir vécu certaines choses. Je le vois quand mes fans se confient à moi sur Twitter par exemple. Les personnes qui m'écoutent sont magnifiques, j'aime beaucoup le public que j'ai pu attirer.
 
Et la célébrité, les gens qui te reconnaissent dans la rue... Ça te plait ?
Ça ne m'a pas jamais gênée jusqu'ici. Et puis vous savez, si je sors sans maquillage, la plupart du temps, personne ne me reconnaît ! (Rires)
 
Revenons sur les textes de tes chansons. Tu évoques certains événements assez douloureux de ta vie. Pourquoi as-tu choisi de faire un disque aussi personnel ?
Je ne sais faire que ça ! J'ai toujours écrit en parlant de moments que j'avais vraiment vécus. Je ne peux pas raconter la vie de quelqu'un d'autre. Je ne suis pas faite pour la fiction. Ça fait partie de ma nature. Je suis fière d'être vraie et de pouvoir me livrer ainsi, même si, comme tout le monde, il y a pas mal de choses que j'aurais préférées ne pas vivre. Mes meilleures chansons restent pourtant celles qui me touchent le plus personnellement, car quand je chante, je suis habitée... La musique, c'est donner de l'émotion. Quand je suis moi-même à la place du public, c'est ça qui me captive. Quand j'entends Adèle par exemple, je me dis "Oh my god, I can feel it" (NDLR. "Oh mon dieu, je le ressens aussi").
 
Parler des épreuves que tu as traversées dans tes titres t'a-t-il aidé à t'en libérer ?
C'est à double tranchant. Quand tu couches les mots sur le papier, ça fait beaucoup de bien, comme une petite thérapie. Mais ensuite, tu dois chanter et chanter à nouveau ces chansons en public, donc tu réanimes ces moments, tu les revis à chaque fois. Rien ne fait oublier la perte de proches ou d'autres moments difficiles.
 
Tes mots sont aussi mis en valeur par ta voix assez particulière, un peu cassée. Tu travailles ce grain de voix ?
Pas du tout. Je fume - beaucoup trop - et c'est tout ! Je n'ai jamais pris de cours de chant. Je n'ai pas eu de formation musicale. La seule fois où j'ai tenté d'apprendre du piano, le caniche de ma prof se frottait à ma jambe et elle m'a dit de le laisser finir... Donc je n'y suis jamais retournée ! (Rires) J'y vais au feeling, en fait. Mais maintenant que je sollicite plus souvent ma voix, j'essaie de la protéger, sauf que je ne savais pas comment faire au début. J'ai été voir sur internet et j'ai trouvé une vidéo sur Youtube "Comment réchauffer sa voix en dix minutes". (Rires)
 
Tu prépares actuellement ton deuxième album. Peux-tu nous en dire plus ?
Il est un peu moins triste. Le premier était une sorte de bilan sur le début de ma vie, de ma jeunesse à maintenant, et il se trouve qu'il s'est malheureusement produit pas mal d'événements pas vraiment heureux. Là, il s'agit du deuxième chapitre, qui concerne ma vie d'aujourd'hui, et c'est beaucoup plus gai.
 
Question bonus. Tu es née le 25 décembre... Qu'as-tu mis sur ta lettre au Père Noël cette année ?
J'aimerais bien un deuxième chat parce que le mien, ou plutôt la mienne, Madame Anderson, se sent un peu seule. Donc j'ai pensé à lui prendre une petite sœur !

 

 

L'album collector d'Alex Hepburn

 

 

Pour suivre son actu : 

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/ALEXHEPBURN.OFFICIAL
Twitter : https://twitter.com/AlexHepburn
Instagram: http://instagram.com/alexhepburnmusic#
Site officiel : http://www.alex-hepburn.com/
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience