En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Alain Delon abandonne son titre de président d'honneur des Miss France

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 18/10/2013 à 17h22 , modifié le 18/10/2013 à 17h22 0 commentaire

On aurait pu croire le grand acteur moins susceptible. Pourtant, Alain Delon a abandonné son titre sur un coup de tête : il n'a pas apprécié les critiques du comité Miss France.

En voilà un qui aurait dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Alain Delon, récemment hospitalisé pour une arythmie cardiaque, a décidé de démissionner de son poste de président d'honneur à vie du comité Miss France. L'acteur n'a en effet pas apprécié que les responsables du concours dénoncent ses propos sur le Front National et l'a fait savoir dans un courrier au ton grandiloquent.
 
"Votre comité a cru bon de réagir publiquement, avec véhémence, à mes propos sur la politique de la France. Vous en avez parfaitement le droit. Mais, ce n'est pas vous qui me lâchez, c'est moi qui pars".
 
A 77 ans, il considère que le concours de Miss France n'a pas vocation à se prendre au sérieux : "Votre polémique est aussi absurde que narcissique et obsessionnelle. Votre attitude est un mépris à l'égard de votre public qui est en droit de voter pour qui il veut, un déni de réalité manifeste. Par conséquent, je me démets officiellement de mon titre de président d'honneur à vie du Comité Miss France. Comme vous le dites si bien, l'élection de Miss France est un spectacle de divertissement populaire. S'il se prend au sérieux, il ne remplit plus sa fonction première, divertir justement. Il est donc inutile dorénavant de compter sur moi et d'utiliser ma notoriété pour augmenter la vôtre. Afin de me remplacer, vous conseillerais-je de contacter Charles Berling ou Richard Berry qui, eux, semblent partager vos idées". Ces derniers apprécieront...
 
Alain Delon avait déclaré le 9 octobre dans une interview accordée à un quotidien suisse : "Le Front national prend une place très importante et ça, je l'approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien". La société Miss France a tenu à se désolidariser de ces propos, assurant que l'élection de Miss France est une émission de divertissement qui réunit tous les Français et est par nature à l'écart de toutes prises de positions politiques. Les membres du jury et les candidates ne doivent ainsi pas exprimer leur "couleur politique, religieuse et idéologique".
 
Espérons que le successeur d'Alain Delon ne l'oubliera pas... 
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience