En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Agression : Loana change sa version des faits

Article par , le 11/02/2009 à 14h47 , modifié le 11/02/2009 à 14h55 7 commentaires

Retrouvée le visage tuméfié et à demi-consciente à son domicile il y a dix jours, Loana a été entendue par la police mardi. L'ex-lofteuse est revenue sur ses déclarations en affirmant qu'elle n'avait finalement pas été agressée.

Hier, RTL annonçait en exclusivité que Loana avait finalement pu être entendue par la police judiciaire. Hospitalisée depuis une dizaine de jours après avoir été retrouvée presque inanimée dans sa baignoire et le visage couvert d'ecchymoses, l'ex-star de l'émission Loft -Story est toujours en observation à l'hôpital Percy de Clamart. Les propos qu'elle avait d'abord tenus laissaient entendre qu'elle avait été passée à tabac par deux hommes, pourtant c'est une tout autre version des faits qu'elle a servie hier aux enquêteurs.
 
Selon RTL, Loana, encore très faible psychologiquement, aurait déclaré aux policiers qui l'ont entendue pendant une heure à peine, ne pas se souvenir d'une quelconque agression. Les enquêteurs restent évidemment perplexes face à ces nouvelles déclarations. Loana aurait-elle été menacée par ses éventuels agresseurs ? Aurait-elle vraiment perdu la mémoire sur le déroulement de cet épisode dramatique ?
 
La perte de mémoire laisse en tout cas imaginer l'état psychologique de Loana qui serait "très fragile". Selon RTL, elle aurait bénéficié de seulement trois jours d'interruption temporaire de travail (ITT) pour ses blessures au visage, mais surtout de trois mois d'ITT pour soigner son état de santé général. Dernière précision apportée par RTL, les analyses auraient révélé que le flacon retrouvé chez Loana contenait du GHB, la drogue du violeur. La jeune femme de 31 ans aurait déclaré aux enquêteurs qu'elle avait acheté le produit sur Internet pour s'en servir comme somnifère.
 
Après un tel revirement de situation et les zones d'ombre qui persistent, les enquêteurs sont en ce moment dans le flou le plus total pour tenter d'élucider cette affaire.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience