En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Accusations d'obscénité en Inde : Richard Gere blanchi

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 12/02/2008 à 00h00 , modifié le 17/03/2008 à 12h55 0 commentaire

L'acteur Richard Gere avait été accusé de comportement obscène par la cour suprême indienne en 2007, après avoir embrassé l'une des actrices locales. Les accusations viennent finalement d'être abandonnées.

Richard Gere a l'image d'un fieffé coquin en Inde. En effet, il avait déclenché un véritable scandale en 2007, après avoir osé embrasser en public l'une des starlettes locales, sur les joues. La communauté hindoue avait été si choquée qu'un mandat d'arrêt avait été lancé contre Richard Gere, l'empêchant de remettre les pieds en Inde, sous peine de prison. A l'époque, Richard Gere avait présenté ses excuses, sans succès toutefois, puisque des statuettes à son effigie avaient été brûlées par des extrémistes hindous, exhortant l'acteur à ne plus toucher à leurs femmes. Mais heureusement pour le tombeur de ces dames, Richard Gere, le président de la Cour suprême indienne, K.G. Balakrishnan, a décidé de suspendre le jugement rendu par le tribunal du Rajasthan qui ordonnait l'arrestation de l'acteur.
 
Cette décision permet à Richard Gere de se rendre à nouveau en Inde, afin de rentre visite, dès la semaine prochaine, au Dalaï-lama. Précisons que Richard Gere s'est converti au bouddhisme en 1982. Ami depuis 1983 avec le Dalaï-lama actuel, Tenzin Gyasto, il le considère comme un leader spirituel et comme un mentor. Très engagé pour la cause tibétaine, Richard Gere a appelé au boycott des Jeux Olympiques de Pékin. Richard Gere, un acteur un peu "obscène", mais aussi spirituel !    
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience