En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Abdellatif Kechiche : Sa riposte cinglante à la polémique sur "La vie d'Adèle"

Article par , le 23/10/2013 à 14h30 , modifié le 23/10/2013 à 15h32 0 commentaire

La polémique sur le film "La vie d'Adèle" commençait à désenfler. C'était sans compter sur la riposte du réalisateur Abdellatif Kechiche. Il signe une tribune aux accents menaçants !

Une plume trempée dans le fiel. Voilà l'impression que donne la tribune d'Abdellatif Kechiche publiée aujourd'hui sur le site Rue89. Le réalisateur de La Vie d'Adèle ne décolère pas depuis les critiques émises dans la presse par l'une de ses actrices Léa Seydoux entre autres. Des reproches sur son caractère "despotique" et sa fameuse "méthode" dénoncés par les techniciens de son film l'ont affecté. S'il a connu l'ivresse du bonheur en décrochant la palme d'or à Cannes en mai 2013, le cinéaste en a gros sur le coeur. Il prend la parole et fustige ses détracteurs dont le chef du service culture du quotidien Le Monde, Aureliano Tonet, Léa Seydoux ou encore le producteur Jean-François Lepetit.

"Des rumeurs nauséabondes"

Sans ambages, il lance: "Le film est sorti. Dans le climat de rumeurs nauséabondes qui l'ont entaché, mais il est sorti." Il estime que son film est victime de "censure" et regrette "les allégations calomnieuses". L'homme qui a le génie de révéler des étoiles du cinéma comme Sara Forestier, Hafsia Herzi ou encore Adèle Exarchopoulos, s'insurge contre le déferlement d'attaques sur sa personne et le portrait qu'on a brossé de lui comme un "tyran".

"Léa Seydoux, enfant gâtée", devant la justice ?
Abdellatif Kechiche défend son oeuvre et dégaine la menace des tribunaux en réponse à la sortie de Léa Seydoux. L'héroïne de son film qu'il qualifie "d'enfant gâtée", l'a déçu en tenant des propos "infamants et malsains". "Elle s'est mise à me traîner dans la boue en débitant mensonges et outrances avec une inconséquence qui ébahit". Il fait allusion ici à ses déclarations dans le Daily Beast. Elle y évoquait des conditions de tournage "horribles". Puis il brandit la menace : "Comme la jeune Léa est pleine d'opportunisme et qu'elle est la star (auto-)proclamée du moment et s'imagine sans doute appartenir à une caste intouchable qui ferait d'elle une sorte de 'princesse au petit pois', elle ne se sent pas tenue de s'expliquer. Car la vedette, c'est elle. Pas le film. Ni même Adèle Exarchopoulos). (...) Elle a des obligations dont elle devra rendre compte et j'y reviendrai, moi. Il lui appartiendra de s'en expliquer devant la justice, car elle est aussi une personne majeure et comptable de ses actes".

C'est bien pour laver son "honneur sali" qu'il monte au créneau. Car il garde un goût amer des accusations qui ont jalonné la sortie de son film du reste loué à l'envi par la critique : "Je ne remercie pas ceux qui, au sein de la rédaction du Monde ont "gâché ce qui aurait pu être une très belle fête du cinéma français". "L'avis d'Abdellatif jettera-t-il un nouveau pavé dans la mare ?

Lire aussi : "La vie d'Adèle : retour sur la polémique entre Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche"

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience