En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

34ème cérémonie des César : c'est parti

Article par , le 27/02/2009 à 21h29 , modifié le 27/02/2009 à 22h19 0 commentaire

Moins d'une semaine après les Oscars, c'est au tour du cinéma français d'être à l'honneur ce soir. La cérémonie des César vient de commencer avec son lot de stars prestigieuses et de discours... un peu long, déjà.

Il y a des badauds autour du théâtre du Châtelet à Paris et pour cause, la cérémonie des César, la 34ème du nom, a lieu ce soir. Fête du cinéma, fête des films qui ont cartonné (enfin plus ou moins) en 2008, fête des acteurs et des actrices, mais aussi fête des plus beaux bijoux, des belles robes et des costumes-nœuds pap' évidemment pour les hommes.
 
Les stars sont arrivées en masse, foulant un tapis rouge qui semble quand même beaucoup moins long que celui qui était déroulé à Hollywood il y a quelques jours. Dessus, Amira Casar est toujours vêtue de noir ; Diane Kruger est radieuse dans une robe dorée-dorée ; Louise Bourgoin est discrètement ornée de fleurs ; Monica Bellucci, splendide dans une robe violette est venue soutenir son Vincent Cassel de mari (nommé pour son rôle dans Mesrine) ; Charlotte Gainsbourg arrive aussi, brillante, dans sa robe courte étincelante est elle accompagnée de son cher et tendre Yvan Attal. Il faut dire que la jolie brunette a une sacrée mission ce soir, elle est la Présidente de la 34ème cérémonie des César. Oui oui, elle qui il y a 23 ans recevait le César du meilleur espoir féminin et remerciait l'assistance d'une toute petite voix. On a beau l'adorer Charlotte, on se demande si elle arrivera ce soir à faire entendre sa voix.
 
Justement, ça commence. Et Charlotte Gainsbourg ouvre le bal. A vrai dire, il serait difficile de ne pas l'entendre puisqu'un silence religieux s'installe. L'actrice est toute frêle mais magistrale et ouvre la cérémonie de sa voix suave. Chapeau bas. Face à elle, trôenent quand même deux des plus grands acteurs américains, Sean Penn et Dustin Hoffman.
 
C'est ensuite au tour du maître de cérémonie, Antoine de Caunes (au fait, il ne serait pas de plus en plus beau en vieillissant le monsieur là ?) d'entrer en scène. Evidemment, c'est la blague. Discours avec voix électronique, et démonstration de danse façon Gene Kelly. Les César, c'est parti.

Retrouvez toute l'actualité du cinéma

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience