En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Zinedine Zidane

Article par , le 10/06/2007 à 00h00 , modifié le 30/05/2008 à 12h14 0 commentaire

Zizou... Incontournable cette année pour cause de Coupe du Monde de football, vous vous en souvenez. Zinedine Zidane n'est pas un homme, c'est un Dieu.
Célèbre de Carnac à Winnipeg en passant par Katmandou, on admire son jeu de jambes, son engagement et le petit plus qui fait les grands champions, son humilité. Oui, mais cette année, après nous avoir fait monter très haut sur le baromètre des rêves les plus vibrants, il nous a fait peur, crier et presque même pleurer. Ou comment la faiblesse d'un homme apparaît devant des millions d'yeux écarquillés.
Pour ça, il peut se vanter d'être l'une des étoiles dont on a le plus parlé. Mais se vanter, ça n'est pas son genre, d'ailleurs il s'est excusé. Le Dieu est simplement redevenu humain, et nous, on l'a pardonné.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience