En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Reportages Photos

Masterchef 4. Pierre Lefebvre : "Beaucoup de larmes pour ce premier épisode"

Article par , le 21/09/2013 à 08h30 , modifié le 23/09/2013 à 10h04 0 commentaire

Des larmes, de la joie, de la bonne humeur. Ce premier épisode de Masterchef a été riche en émotions. Pierre Lefebvre, vainqueur des meilleurs candidats de l'émission décrypte pour nous ce premier épisode.

Et c'est parti pour la saison 4 de Masterchef !


Des changements étaient annoncés, les fidèles les auront identifiés aisément.


Tout d'abord, exit Carole Rousseau. Le choix de mettre en avant le jury est pleinement assumé puisqu'elle n'est pas remplacée, seule une voix off vient compléter les briefings des jurés.
Amandine Chaignot intègre le jury, j'ai pu la rencontrer lors d'une épreuve en demi finale l'an passé, j'ai un a priori très favorable !


Enfin, la grande cuisine a disparu ! Un choix judicieux à mon avis, cette formule est plus efficace. 


Après l'émission « best of » Masterchef les Meilleurs en mai dernier, une page se tourne et c'est donc une nouvelle ère : Masterchef 2.0
 
1 ère Epreuve
On s'attend donc à être gentiment bousculé, c'est chose faite avec une première épreuve à Rungis !  Sas d'entrée symbolique avant l'Atelier pour ces 18 candidats sélectionnés parmi des milliers à travers la France, la Belgique et la Suisse ! 


Masterchef est un concours de cuisine incroyable, et bien sûr un divertissement télévisuel. Mon petit doigt me dit que nous ne serons pas déçus à ce sujet : les candidats ont l'air d'avoir de bonnes dispositions pour nous faire sourire...


May-Cécile verse les premières larmes de la saison avant même le début de la première épreuve. Je suis amusé et en même temps je comprends l'émotion de ces candidats, Masterchef est devenu une telle référence, un rêve pour beaucoup de passionnés de cuisine, que ce tablier au logo tant convoité n'est pas si facile à revêtir...


Sébastien Demorand présente Amandine Chaignot, c'est touchant de voir son émotion en prenant place au sein de ces jurés d'exception. Je me demande, amusé, si le Palmashow fera une mise à jour de son sketch devenu culte...


Yves Camdeborde est très clair : Masterchef n'est pas une école, c'est un concours de cuisine et un candidat sera éliminé après cette première épreuve.


La tension monte... Epreuve terroir, ça me plait bien !


On voit de jolies choses, avec les hésitations propres à ce début de compétition. Les personnalités vont s'affirmer de semaines en semaines et beaucoup feront de grands progrès jusqu'à une finale, comme tous les ans, de haut niveau. Je prends plaisir à voir toutes les imperfections de ces cuisiniers amateurs, et je me rappelle tout le chemin que j'ai parcouru grâce à Masterchef


J'étais comme eux il y a un an.


Justine décide de cuisiner la vitelotte... Elle aurait peut être dû regarder les précédentes saisons pendant lesquelles les chefs ont fait part de leur dégoût pour ce tubercule... Gros risque, cela a intérêt à être très bon !


Eric se complique visiblement la vie avec sa recette et sa cuisson à la sonde, il devra apprendre à s'en passer pour affronter les différentes épreuves à venir.


Shirley est toute mimi, May Cécile est bien sympathique, Séverine s'annonce comme la grande g..... de la saison, Marc est le compétiteur appliqué, Gaëlle à l'air d'en avoir sous le pied, bref :  un casting comme on les aime !


Fin de l'épreuve.


Dégustation.
On se doute que ça sera compliqué pour le poulet purée de Justine et il y a un risque pour Marc qui s'est loupé...


Au final Justine s'en va, je pense qu'elle fera l'impasse sur la vitelotte pendant quelques temps !
 
2ème épreuve
Les candidats découvrent enfin l'atelier, qui a subi un joli lifting pour l'occasion !
Encore une nouvelle mécanique de jeu : une épreuve technique qui permettra à 7 candidats de se qualifier directement pour la deuxième semaine ! Je trouve très motivant l'idée d'avoir à se qualifier plutôt que d'éviter l'élimination. 


Deux gestes précis et qui ne s'inventent pas seront jugés : tourner un artichaut et lever un filet de saumon.


C'est évident pour un professionnel mais assez pointu pour un cuisinier amateur, le message est implicite : les candidats devront se professionnaliser tout au long du concours.


Yves Camdeborde et Frédéric Anton sont malicieux, et May-Cécile ne manque pas de répondant ! On sent très vite l'envie de transmettre d'Amandine Chaignot, les candidats ont beaucoup de chance avec cette nouvelle recrue.


Epreuve amusante, Sébastien Demorand a peur de Frédéric qui casse son artichaut, Frédéric Anton conseil de le tourner  « comme une savonette », et Christophe se fait charrier par Yves Camdeborde quand il n'écoute pas le conseil (ordre) du chef Anton !


Sofiane massacre le saumon, Marc se rachète avec un travail technique impeccable.
L'épreuve se termine en chanson grâce à May-Cécile qui entonne « Oh Artichaut ! » sur l'air de « Happy Day ».


3ème épreuve
La terrible épreuve par équipe ! Pour ma part, celle de mes meilleurs souvenirs pendant Masterchef. Les émotions sont décuplées, on endosse une responsabilité pour toute l'équipe, la victoire est grandiose et la défaite douloureuse.


Rouge et jaune, deux brigades, un plat, un dessert et le test sous pression pour les perdants.
Deux produits imposés : avocat et framboise. Le challenge est de les associer sur le plat et sur le dessert. Sympa !


Les équipes se lancent dans leurs préparations avec difficulté, le plus dur est évidemment de s'entendre et de s'accorder, et comme un musicien, il faut jouer sa partition, écouter son chef...
 

Cela s'annonce compliqué pour nos candidats, les fortes personnalités ressortent sur cette épreuve. Philippe tente de s'imposer en tant que chef, mais plie rapidement sous l'autorité naturelle de Séverine. Kevin prend le leadership chez les jaunes mais la communication est difficile avec Adrien. 


Dur, dur...


Les choix de recettes ne sont pas tous judicieux : je suis franchement sceptique devant la salade de carotte des jaunes proposée (imposée ?) par Kevin. Le dessert d'Alexandra est risqué car un peu trop ambitieux : le temps de refroidissement nécessaire au bavarois est-il compatible avec une épreuve aussi courte ?


Et bien non... 


Au final, le résultat est en demi-teinte. C'est relativement normal lors d'une première épreuve par équipe, les candidats devront apprendre à se connaître, à se dompter les uns les autres, à cerner les attentes du jury et surmonter les contraintes du chronomètre.


J'ai vraiment envie de traverser l'écran pour leur filer un coup de main...
Des qualités et des faiblesses de part et d'autre, au final ce sont les rouges qui l'emportent.
 
Epreuve 4
Le fameux test sous pression...
Tout de noir vêtus, Gaëlle, Kevin, Sofiane, Adrien et Marie Hélène s'affrontent pour éviter l'élimination.


Les premières boîtes mystères... composées par Amandine Chaignot, bien entendu !
Joli plateau de merlan, asperges, petits pois, mousserons, blé, oseille rouge, citron confit. Miam ! Elle m'inspire cette boite, ce n'est pas le cas d'Adrien qui a l'air d'être plus « viandard » !
On apprend que Marie Hélène est déjà surnommée « coquillette », elle promet vraiment cette promotion 2013 !


Au final Kevin fait le boulot, Sofiane lutte, Gaëlle pleure, Adrien est abattu et Marie Hélène est « fière comme un phacochère ».


Le verdict tombe, Kevin et Marie Hélène sont sauvés, Gaëlle a eu chaud mais a le mérite de décrocher une phrase « Demorantesque » : « C'est une assiette qu'on aurait adoré adorer, on l'a juste énormément aimé ». Adrien s'en sort face à Sofiane, dépassé par les deux dernières épreuves de cette soirée.


Ainsi s'achève ce premier épisode d'une saison qui s'annonce captivante.
Les changements opérés ne troublent pas la fluidité de l'émission, Amandine Chaignot s'installe très naturellement dans l'émission. Elle va apporter beaucoup de fraicheur au programme, on sent son désir de proximité avec les candidats sans pour autant céder à ses exigences de chef d'un grand palace. 


Les candidats ne manqueront pas de nous faire réagir, j'ai déjà du mal à faire l'inventaire des pleurs, je sens que le record va être battu... Cyril Rouquet a du souci à se faire !


Ils vont nous énerver, nous attendrir, nous faire rire, et pleurer, et franchement c'est tout ce qu'on attend pour accompagner de jolis plats, des voyages, des rencontres...


Et bonne nouvelle : ça ne fait que commencer ! Rendez vous la semaine prochaine pour le deuxième épisode.

 

Les Carnets de Pierre & Simon : Cuisinez 5 fruits et légumes par recette et Revisitez les classiques aux éditions Milan. Prix : 9,95 euros.  

 

A lire aussi : Exclu : Pierre de Masterchef 3 : Les chefs ont un tempérament de feu 

 https://www.facebook.com/PierreMasterchef

@pierrecuisine

 

Découvrez la recette de Pierre : oeufs pochés à la crème de livarot

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience