En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Bio

Mathieu Amalric

Suivre le flux rss
Flux RSS
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
  • Né(e) le : 25/10/1965 à Neuilly-Sur-Seine - France
  • Horoscope : Scorpion

Biographie : Mathieu Amalric

Né le 25 octobre 1965 à Neuilly-sur-Seine, Mathieu Amalric est le fils de Jacques Amalric, correspondant étranger au Monde et éditorialiste à Libération. Sa mère est Nicole Zand, critique littéraire au Monde. Avec un tel pédigrée, il fallait que Mathieu Amalric s'essaie aux classes préparatoires littéraires. Mais il s'est orienté rapidement vers le cinéma, commençant tout en bas de l'échelle, à savoir comme accessoiriste, cantinier, stagiaire metteur en scène... Autant dire que son ascension a de quoi donner le vertige.

Le film qui lance véritablement sa carrière, c'est Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) d'Arnaud Desplechin. On est alors en 1997 et Mathieu Amalric reçoit le César du meilleur acteur masculin. Et un César... Mathieu Amalric continue sa route. Il tourne des films comme Dieu seul me voit de Bruno Podalydès, Alice et Martin, d'André Téchiné, La fausse suivante de Benoît Jacquot, C'est le bouquet de Jeanne Labrune... jusqu'en 2005 où il tourne pour Arnaud Desplechin à nouveau dans Rois et Reine. Comme ce metteur en scène lui porte chance, il décroche un César du meilleur acteur. Et de deux Césars...

Par la suite, on voit Mathieu Amalric dans Munich de Steven Spielberg, Antoinette de Sofia Coppola, Quand j'étais chanteur de Xavier Giannoli, L'histoire de Richard O. de Daniel Odoul, Un secret de Claude Miller, Un Conte de Noël d'Arnaud Desplechin avec Catherine Deneuve... En 2008, Mathieu Amalric est sollicité pour un rôle dans Le Scaphandre et le Papillon de Julian Schnabel. Sa performance dans la peau d'un journaliste atteint d'un locked-in syndrome lui vaut le César du Meilleur acteur. Et de trois Césars.

Ce n'est pas tout ! Cet acteur génial est aussi réalisateur. Mathieu Amalric a déjà signé Mange ta soupe en 1997, Stade de Wimbledon dans lequel son ex-femme, Jeanne Balibar joue (Jeanne Balibar avec laquelle il a deux enfants), La Chose publique en 2003 et Tournée en 2010.

 

Puis Mathieu Amalric décroche le rôle du méchant dans James Bond, Quantum of Solace en 2008. Cette année-là, il joue aussi dans Mesrine : l'ennemi public n°1. En 2009, il fait partie du casting du film Visage. En 2010, il est au générique du film mis en scène par Luc Besson, Adèle Blanc-Sec. L'année suivante, il est à l'affiche de deux films : Poulet aux prunes et Jeanne Captive.



VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis

logAudience