En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Bio

Isabelle Adjani

Suivre le flux rss
Flux RSS
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.
  • Né(e) le : 27/06/1955 à Paris - France
  • Horoscope : Cancer

Biographie : Isabelle Adjani

Isabelle Adjani (Isabelle Yasmine Adjami) est une actrice et commédienne française née le 27 juin 1955 à Paris. Son père, Mohamed Chérif, est un algérien originaire de Kabylie et sa mère, Augusta, est d'origine allemande. Avec son frère cadet, Eric, Isabelle Ajani grandit à Gennevilliers. Elle poursuit ses études au lycée de Courbevoie où elle prépare une licence de psychologie. En parallèle, elle commence à s'intéresser au cinéma.

Sa carrière

En 1969, elle rencontre l'assistant du réalisateur Bernard Toublanc-Michel qui lui offre son premier rôle, celui de Rose dans Le petit Bougnat. En 1971, la réalisatrice Nina Companeez lui propose d'interpréter Camille dans le drame Faustine et le bel été avec Maurice Garrel et Francis Huster. Passionnée, elle décide d'abandonner ses études et de s'inscrire au Cours Florent à Paris.

Repérée par le metteur en scène Robert Hossein, Isabelle Adjani débute au théâtre en 1972 dans la pièce de Frederico García Lorca, La Maison de Bernarda Alba. Elle intègre la Comédie Française l'année suivante et joue aux côtés de Bernard Blier dans L'Ecole des Femmes, adaptation par Jean-Paul Roussillon de la pièce de Molière. Elle jouera également dans L'Avare et dans Port-Royal d'Henry de Montherlant. Elle fera également partie des adaptations cinématographiques de L'Ecole des Femmes par Raymond Rouleau et de L'Avare par René Lucot.

Elle apparait pour la première fois à la télévision dans un feuilleton de Robert Valey intitulé Le Secret des Flamands et joue dans le film Espace Zéro de Pierre-Jean de San Bartholomé en 1974. La même année, elle refuse un contrat de vingt ans que lui proposait la Comédie Française pour se consacrer au cinéma. En 1975, Isabelle Adjani collabore à nouveau avec Raymond Rouleau pour les besoins de la pièce télévisée Ondine. L'actrice travaille ensuite avec Claude Pinoteau pour la comédie La Gifle avec Lino Ventura et Annie Girardot et s'illustre dans la production de François Truffaut, Adèle H. Après Barocco d'André Téchiné où elle donne la réplique à Gérard Depardieu, l'actrice tourne Le Locataire de Roman Polanski en 1976. L'année suivante, elle partage l'affiche de Violette et François avec Jacques Dutronc et Serge Reggiani.

L'actrice fait ensuite ses premiers pas à Hollywood dans le policier de Walter Hill, Driver. Elle joue dans le film d'épouvante réalisé par Werner Herzog, Nosferatu, Fantôme de la nuit, remake de Murnau. Fin 1978, Isabelle Adjani commence le tournage du drame Les Sœurs Brontë avec Pascal Greggory où elle retrouve le réalisateur André Téchiné. En 1981, l'actrice est à l'affiche de trois films : Clara et les chics types de Jacques Monnet avec Thierry Lhermitte et Daniel Auteuil, Quartet de James Ivory avec Suzanne Flon et Possession d'Andrzej Zulawski. Elle joue ensuite dans la comédie dramatique L'Année prochaine... si tout va bien pour laquelle elle donne la réplique à Thierry Lhermitte et dans Tout feu tout flamme avec Yves Montand.

Isabelle Adjani enchaîne avec les tournages d'Antonieta de Carlos Saura puis de Mortelle Randonnée de Claude Miller avec Michel Serrault et Guy Marchand. En 1983, après quelques représentations au théâtre dans la pièce Mademoiselle Julie, l'actrice campe Eliane dans L'Eté meurtrier de Jean Becker, aux côtés d'Alain Souchon et Michel Galabru entres autres. Adaptation du roman éponyme de Sébastien Japrisot, le film rencontre un véritable succès. Isabelle Adjani revient au cinéma en 1985 avec Subway, une production de Luc Besson avec les acteurs Christophe Lambert et Richard Bohringer. En 1986, elle intègre le casting du documentaire réalisé par Agnès Varda, T'as de beaux escaliers, tu sais... et joue aux côtés de Warren Beatty et Dustin Hoffman dans Ishtar d'Elaine May l'année suivante.

Après avoir acheté les droits du livre écrit par la petite-nièce de Camille Claudel, Isabelle Adjani co-produit le film éponyme réalisé par Bruno Nuytten en 1987. Elle fait partie du casting avec Gérard Depardieu et François Berléand. Elle collabore avec Merzak Allouache pour le documentaire sur l'instauration de la démocratie en Algérie, L'Après-Octobre, sorti en 1989. Quatre ans plus tard, elle est à l'affiche de la comédie dramatique Toxic Affair réalisée par Philomène Esposito, avec Clémentine Célarié et Michel Blanc.

En 1994, elle interprète la reine Margot dans le film éponyme, adaptation du roman d'Alexandre Dumas par Patrice Chéreau, où elle retrouve Daniel Auteuil. La performance de l'actrice est saluée par la critique. L'année suivante, Isabelle Adjani donne la réplique à Sharon Stone dans le thriller de Jeremiah Chechik, Diabolique. Deux ans plus tard, elle joue son propre rôle dans Paparazzi, comédie d'Alain Berbérian. Elle retourne au théâtre avec une nouvelle adaptation d'Alexandre Dumas mise en scène par Alfredo Arias, La Dame aux Camélias, en 2000. L'actrice revient sur les écrans en 2002 avec deux productions : La Repentie de Laetitia Masson et Adolphe de Benoît Jacquot, d'après l'œuvre de Benjamin Constant. L'année suivante, Isabelle Adjani travaille avec Jean-Paul Rappeneau pour les besoins du tournage de Bon Voyage, comédie avec Yvan Attal, Virginie Ledoyen et Gérard Depardieu entres autres.

Elle fait également une apparition dans la comédie dramatique de François Dupeyron, Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran. En 2006, l'actrice a joué dans la pièce Marie Stuart de Wolfgang Hildesheimer. Après plusieurs années d'absence, elle joue en 2008 dans le téléfilm Le Figaro, réalisé par Jacques Weber et adapté des Noces de Figaro de Beaumarchais. En 2009, elle était à l'affiche de La Journée de la Jupe, comédie dramatique de Jean-Paul Lilienfeld. Depuis elle a joué dans deux longs-métrages : Mammuth en 2010 et De force en 2011, où elle donne la réplique à Eric Cantona.

Les récompenses

Isabelle Adjani a été récompensée à de nombreuses reprises. En 1981, elle remporte deux prix d'Interprétation féminine pour ses performances dans Quartet et Possession au Festival de Cannes. Elle obtiendra quatre césars de la Meilleure actrice : en 1982 pour Possession, en 1984 pour L'Eté meurtrier, en 1989 pour Camille Claudel et en 1995 pour La Reine Margot. Elle a également été nommée à deux reprises aux Oscars en qualité de Meilleure actrice : en 1976 pour L'Histoire d'Adèle H. et en 1990 pour Camille Claudel. L'actrice été nommée aux Molières en 2001 et 2007 pour ses performances dans La Dame aux camélias et Marie Stuart. Elle a d'ailleurs présidé le 50ème Festival de Cannes en 1997 et la cérémonie des Césars en 2005.

Les anecdotes

L'actrice s'est essayée à la chanson en 1974 en interprétant Rocking chair avec Serge Gainsbourg. En 1982, Jacques Higelin compose Je ne peux plus dire je t'aime, qu'il chante avec Isabelle Adjani. Elle collabore à nouveau avec Serge Gainsbourg pour son premier album sorti en 1984. Le titre Pull Marine, dont le clip a été réalisé par Luc Besson, est un véritable succès. Deux ans plus tard, elle sort un premier 45 tours, Princesse au petit pois. En 2003, l'actrice a interprété la bande originale du film Bon Voyage.

Isabelle Adjani a été sollicitée par les publicitaires : elle a ainsi représenté la marque LUX dans les années 1970 ou encore la lessive Woolite. Elle a également tourné des spots publicitaires outre atlantique. Depuis 2008, elle est l'égérie de la marque Lancel.

En mai 1983, Isabelle Adjani annule sa présence à la conférence de presse  donnée pour L'Eté Meurtrier et refuse le traditionnel photo-call : elle sera boycottée par les photographes du Festival de Cannes.

Fin 1986, l'actrice fait une apparition exceptionnelle au journal télévisé de TF1 pour démentir rumeurs de décès et de maladie à son sujet.

Engagée, l'actrice est devenue Présidente de la Commission d'Avance sur Recettes et œuvre pour SOS Racisme, lutte contre la faim et les maladies homéopathiques. En 1988, elle se rend en Algérie la veille du referendum du Président Chadli pour soutenir l'institution de la démocratie.


PHOTOS DE Isabelle Adjani
Toutes les photos de Isabelle Adjani »

Dernières actualités sur : Isabelle Adjani

Toutes les actualités de Isabelle Adjani »
VOS RÉACTIONS

Vous devez écrire un avis


DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    40 prénoms courts pour petit garçon trop ...
  2. 5.
    40 prénoms rares pour petite fille à garder ...
  3. 6.
    40 prénoms courts trop mimi pour petite fille
  4. 7.
    Pâtisserie : 65 recettes faciles pour les ...
  5. 8.
    30 prénoms bretons pour petite fille ...
  6. 9.
    Régime détox : 30 aliments à moins de 100 ...
  7. 10.
    35 prénoms rétro pour petit garçon bobo

Zoom sur

Jouez & gagnez !

QuickLinks

logAudience